A propos

Société ASTULA
Adresse : 125, Avenue de Tours, 37400 AMBOISE (France)
SARL au Capital Social de 3000 €
Immatriculation en France au RCS de Tours sous le N° 494 321 102
Téléphone : (0033) 02 47 30 46 29
e-mail : contact@astula-loisirs.com

Qui sommes-nous ?

Des passionnées de travaux manuels, des créateurs, des partenaires qui espèrent vivre du travail de leurs mains et vous faire partager leurs passions, en vous proposant d'acquérir les fournitures pour créer vous-même.

Les magazines de loisirs créatifs proposent de très belles idées à reproduire ; la liste des fournitures nécessaires est souvent impressionnante et difficile à se procurer. Nouveaux sur le web, nous vous proposons de vous livrer à domicile l'essentiel du matériel et des produits nécessaires à ces réalisations. Au fil du temps, de nos rencontres avec des créateurs, et même de vos propres idées, nous aborderons de nouvelles techniques à mettre en œuvre. Le travail manuel est riche de tradition et d'innovation à la fois, qu'il est plaisant de faire vivre et de découvrir ou redécouvrir. Nous commençons par le tricot.

LE TRICOT

Le style Astula ? Le jeu des couleurs et des matières et la SIMPLICITE, pour que le tricot reste un loisir !
On ne tricote plus par nécessité mais par plaisir. Bien des tricoteuses sont plus expertes que nous ; ce que nous souhaitons : mettre le tricot à la portée de toutes.

Chez Astula, on aime la layette, des ouvrages très doux ou très colorés, à tricoter avec amour et tendresse et à offrir.

On aime aussi trouver des idées originales pour des pulls ou des accessoires féminins que l'on tricote avec un esprit de fantaisie.

Des modèles que nous avons réalisés nous-mêmes, des modèles de partenaires, de stylistes.

Dans tous les cas, nous vous indiquons tous les trucs et embûches que l'on peut rencontrer.

Les explications sont très claires et vérifiées, pas d'abréviations, le moins de grilles possible que nous ne trouvons pas pratiques à devoir suivre lorsque l'on a les yeux rivés sur son travail.

Le tricot se pratique depuis des millénaires. Parmi les arts de l'aiguille, son origine demeure obscure. Le fil s'use et se désagrège, il en demeure peu de traces ; mais on a découvert des fibres dans les tombes égyptiennes, qui semblent toutefois avoir été davantage tissées que tricotées. Dans l'Europe du Moyen-Âge, les tricoteurs (comme les tailleurs, d'ailleurs) étaient uniquement des hommes, réunis en confréries, alors que les femmes ne faisaient que filer la laine. Redécouvrira-t-on cette tradition-là également ?

Messieurs, à vos aiguilles !